dsc01044Butembo is quite a unique city. With 600,000 inhabitants, it is the largest city in North Kivu. But it grew so fast that it's not even on some maps. What characterises this city is its wealth and prosperity. Butembo and this whole region has been mainly untouched by the war. The Nande is the main ethnic group here and they are big traders and businessmen. They succeeded ensuring (by paying largely) that their business interests would not be harmed by the war. Even during the war, planes coming from Mombassa or Dubai never stopped landing here, at least twice a day. Nande go as far as Japan, Thailand, and Hong Kong to do business. Butembo dsc01055supplies the whole region on any possible goods one may need. Where else one could find a generator at 80 usd? I go and visit the residential area of the city, perched on a hill, and I discover HUGE mansions, of all those traders, whose fortunes are over the millions dollars.

Butembo is the living proof that things can work in Congo.

dsc01076Driving to Butembo from Bunia, I pass through a stunning valley, one could think that's the Pyrénées. The road is very busy. I mean REALLy busy. For an hour and half, all I can see is people with their bikes, FULL of anything that can be sold, all going to the same direction: Butembo, and its big markets. This will then be sent all over the country and neighboring Uganda, Rwanda and Burundi. This is a hilly road, and I can't refrain from admiring those courageous people with their bikes, so heavy they have to walk and push it, most of times two people.

dsc01057Butembo est une ville unique. Avec 600.000 habitants, c'est la plus grande ville du Nord Kivu. Elle s'est accrue tellement vite qu'on ne la trouve pas sur certaines cartes. Ce qui la caractérise est sa richesse et sa propérité, une sorte d'oasis dans un désert. Butembo n'a pas du tout été touchée par la guerre. Nous sommes ici en territoire Nande, la principale ethnie ici, dont les fils sont les rois des affaires, de véritables businessmen. Ils ont réussi à maintenir la cohésion de leur territoire et surtout d'empecher la guerre d'y faire rage (en payant largement les milices d'aller voir ailleurs). Aux pires moments de la crise, entre deux incursions et raids de l’ANC qui bloquaient la route vers le sud ou les attaques de l’ALC qui menaçaient la sécurité vers le nord, des convois de camions remplis de marchandises bravaient les barrages de route, les tractations militaro-policières de tout genre ainsi que l’inhérente insécurité pour arriver jusqu’à Butembo. dsc01088Mais à aucun moment les aéronefs en provenance de Dubaï, Mombassa ou encore de plus loin n’ont cessé de se poser sur la petite piste de Butembo à raison de deux au moins par jour. C’est que les businessmen Nande vont jusqu’au Japon, à Hong Kong, en Thaïlande et dans les autres pays de l’Asie du Sud-Est pour y chercher les produits qui inondent les magasins et marchés de Butembo. Où d'autre qu'à Butembo peut-on trouver un générateur à 80 dollars ? Je vais dans la zone résidentielle et je découvre de gigantesques villas, celles de ces grands commercants d'une fortune de plusieurs millions de dollars.

Butembo est la preuve que les choses peuvent marcher au Congo.

dsc010861Roulant de Bunia vers Butembo, je passe par une superbe vallée, on se croirait dans les Pyrénées. Il y a du monde sur la route. Pendant une heure et demie, c'est une procession continue de gens qui poussent leurs vélos surchargés de produits, tous allant dans une même direction : le marché de Butembo. Ces produits seront ensuite acheminés dans tout le reste du pays. C'est une route de collines, et je ne peux m'empêcher d'admirer le courage de ces gens qui se mettent bien souvent à deux pour pousser leur vélo sur cette route caillouteuse.

dsc01077