Camping sauvage à 3000 mètres.

Dans la tente c’était plus calme qu’à l’intérieur du refuge. Il faut dire que nous étions tous les 3 seuls à l’arrivée au refuge, vers 15h, et Jérémie se félicitait de la tranquillité de l’endroit, et juste après s’est fait contredire comme le veut la tradition. Des gens arrivaient de tous cotés et à tout moment. Finalement ils étaient 8 à dormir au refuge, et nous, réfugiés bien au calme dans notre tente. La descente a été moins difficile que je ne le pensais avec seulement 2 petites chutes de la miss. Les genoux n’ont pas causé de problèmes. Nous avons fêté le tout avec Arturo dans un petit bouiboui où on a goûte aux empanadas hélas pas connues pour leur légèreté sur le système digestif.

Permalien

Commentaires sur Camping sauvage à 3000 mètres.

Nouveau commentaire

CHILE, dec. 04 -jan. 05 : 41 photos

DiaporamaDiaporama